La sexualité après l'accouchement

Les conseils du Dr Catherine Solano, sexologue 

Après l’accouchement, quand une femme peut-elle reprendre les relations sexuelles ?
En France, les médecins ont tendance à dire qu’une femme doit attendre trois semaines pour reprendre une vie sexuelle. Aux Etats-Unis, on prescrit d’attendre six à huit semaines.
 
 
En pratique, le col de l’utérus est ouvert pendant l’accouchement et il ne se referme pas immédiatement. Les rapports sexuels pourraient entraîner des risques d’infections, car des microbes pourraient remonter facilement dans l’utérus.La femme saigne pendant un certain temps et la plupart des couples attendent que ces saignements cessent pour faire l’amour à nouveau. Pour les femmes qui ont subi une épisiotomie ou une déchirure du périnée, ou encore une césarienne, ça peut faire vraiment mal, et il faut attendre que la cicatrisation se fasse. Sinon, se forcer peut induire un réflexe très négatif pour la suite de la vie sexuelle. Si une femme souffre pendant l’amour, son désir va très difficilement revenir...

Vous parlez de retour du désir. Est-ce que cela signifie que la naissance d’un enfant bloque le désir sexuel ?

Oui et c’est automatique. C’est un processus hormonal. Après un accouchement, l’hypophyse ne fonctionne pas comme d’habitude. La femme a beaucoup moins d’estrogènes. Cela entraîne une sécheresse vaginale et une absence de d’envies sexuelles pendant 4 à 5 semaines. Et cela se produit chez toutes les femmes. Il ne faut pas s’en inquiéter, ni se forcer, mais respecter ce temps prévu par la nature, peut-être pour se reposer après un effort !
 
L’allaitement a-t-il des incidences sur la sexualité du couple ?
Oui. Sur le plan hormonal, une femme qui allaite voit son désir bloqué, comme celles qui n’allaitent pas. Mais cette diminution de libido dure 3 mois environ quand on allaite, car l’hormone prolactine, nécessaire à la lactation se trouve stimulée. Or, elle a une action inhibitrice sur le désir. Si la femme allaite plus de 3 mois, son désir revient progressivement, même si elle continue à allaiter, car la sécrétion de prolactine s’affaiblit progressivement.
Certains hommes adorent voir leur femme avec une grosse poitrine. Ils la trouvent plus femme. Si la femme est heureuse et épanouie, elle peut se sentir prendre beaucoup de confiance en elle si elle se dit : « Mon corps est merveilleux d’avoir donné naissance à cet être extraordinaire qu’est notre enfant. C’est donc parfois extrêmement positif.
D’autres hommes ont un regard qui change sur la mère de leur enfant. Ce n’est plus pour eux une amante, mais ils la voient comme une mère, une madone. Et il est plus difficile de désirer une mère. Aussi existe-t-il des hommes qui voient leur libido diminuer plus que celle de leur femme.
 
Et la sexualité masculine après accouchement ? L’allaitement n’est pas le seul changement qui se produit...
C’est vrai, qu’une femme allaite ou non, son homme peut la voir dorénavant comme une mère, et c’est normal puisqu’elle est devenue une maman. Ce qui est gênant c’est quand cela entre en conflit avec sa capacité à la voir comme une amante.
Certains hommes ont des difficultés à faire l’amour parce qu’ils ont vu souffrir leur femme pendant l’accouchement et que ça les a marqués. Ils peuvent se sentir la cause de cette douleur puisque c’est l’enfant qu’ils ont fait à deux qui, en venant au monde, provoque cette douleur. Trop d’empathie peut poser problème. Ils ne veulent pas faire l’amour de peur d’une nouvelle grossesse donc de nouvelles souffrances pour leur femme.
Il existe aussi des cas où après un essai de rapport sexuel où la femme a eu mal, à cause d’une épisiotomie pas encore cicatrisée par exemple, ils n’osent plus lui proposer de faire l’amour.
Et puis, il y a des pères qui se trouvent complètement centrés sur le bébé et délaissent leur femme !
 
C’est plutôt féminin comme comportement non ?
Oui, c’est vrai. Certaines femmes n’ont plus envie de faire l’amour, leur corps et leur cœur sont occupés par leur enfant. Le maternage, les câlins, le temps passé font que leur attention se déplace et que leur enfant devient le centre de leur monde, éjectant leur homme en périphérie. C’est alors à l’homme de protester pour garder sa place !
 
Que conseiller pour que l’après accouchement se passe bien sur le plan sexuel ?
D’abord informer les femmes qu’une baisse de désir d’un à trois mois est parfaitement normale et non le signe d’un problème.
Ne jamais se forcer quand on a mal.
Rééduquer le périnée.
Prendre du temps pour l’intimité de son couple.
 
 

 

2 Commentaires

Bonjour Claire,
ton emission me comble de joie chaque fois que je l'écoute.ma question est celle-ci:
pourquoi il y a moins de circonsisions en europe qu'en afrique?et la circonsision a-t-elle des avantages ou des inconvenients sur le point sexuel des 2 partenaires.
j'écris du BURUNDI à Bujumbura.Merci

je vous félicite pour votre émission engagée.
eu égard à la reprise des rapports sexuels aprés l'accouchement, au senegal il faut 45jours.
pourquoi les normes ne sont pas les memes alors qu'il s'agit d'un problème de santé.

est -il vrai que l'huile d'arachide provoque le cancer§