Plantes et traitements des troubles sexuels.

 

Claire : On cherche depuis des millénaires des solutions aux troubles sexuels.
On cherche à découvrir des philtres d'amour, qui rendraient amoureux, des aphrodisiaques qui augmenteraient le désir sexuel, et aussi des médicaments traitant les troubles sexuels, en particulier les troubles de l'érection... Est-ce que vous pouvez nous dire ce que nous connaissons sur les effets des plantes sur la sexualité ?

Catherine :

La première constatation, c'est que les médicaments pour l'érection, comme le Viagra, le Cialis ou le Levitra se vendent bien partout dans le monde, même dans les endroits où existent des plantes traditionnellement utilisées pour le même usage. Comme les médicaments sont chers, on peut imaginer qu'ils sont sans doute plus efficaces. Sinon, les hommes ayants des troubles de l'érection préfèreraient les médications traditionnelles. Néanmoins, il se peut que parfois, certaines plantes représentent une petite aide.

 

 

 
Claire : Pouvez-vous nous donner quelques exemples ?
 
Catherine : Le premier exemple, c'est une plante existe sous forme de médicaments et se vend en pharmacie. C'est la yohimbine extrait de la Yohimbe, (Pausinystalia yohimbe) une plante Africaine que l'on trouve au Gabon, Cameroun, Nigéria et au Congo. Il s'agit en fait d'un arbre, le bois-cochon dont on utilise l'écorce. Ce médicament existe depuis très longtemps dans le Vidal, le dictionnaire des médicaments des médecins avec comme indication : Médicament utilisé dans le traitement d'appoint de l'impuissance masculine. On prend 8 à 10 comprimés par jour en deux ou trois prises. Elle existe aussi sous le nom de Yocoral, même principe actif plus dosé. Il se prend 3 fois par jour, un seul comprimé à chaque fois. Cette plante peut aussi agir sur la lubrification vaginale, et sur la sécheresse buccale, même si cet usage est moins connu.
Elle peut entraîner une nervosité, des sortes de palpitations où le coeur s'accélère si la dose est trop élevée.

Claire : Est-ce vraiment efficace ?

Catherine : Avant les traitement actuels pour les troubles de l'érection, mes collègues et moi en prescrivions souvent. L'effet était loin d'être évident, il fallait souvent en prendre un mois pour observer une éventuelle amélioration. Et c'était nettement moins efficace que nos médicaments actuels. Néanmoins, dans certains cas, cela fonctionnait. J'insiste cependant sur le fait que l'effet placebo agit dans un peu plus de 30 % des cas. Donc dans 30 % des cas, si vous prenez n'importe quoi, c'est efficace ! C'est pour cela qu'un médicament actif doit montrer qu'il agit plus qu'un placebo, donc qu'il guérit plus de 30 % des personnes qui le prennent.

 
Claire : Existe-t-il d'autres plantes qui soient intéressantes pour la sexualité ?
 
Catherine : De manière certaine, très peu. Le ginseng rouge, par exemple a été observé à la loupe par des scientifiques qui ont épluchée toutes les études parues sur le sujet dont 6 études contre placebo. Il montre un certain effet. Mais les auteurs de cette méta-analyse disent eux-même que s'il existe peut-être un effet, il n'est pas prouvé, les études portant sur des cas trop peu nombreux et n'étant pas d'une méthodologie suffisamment rigoureuse. Il faudrait plus d'études d'une méthodologie rigoureuse pour vraiment prouver cet effet.
 
Claire : Existe-t-il des plantes utilisées traditionnellement, mais pour lesquelles nous n'avons pas d'études ?
 
Catherine : Oui, et c'est un problème en fait. Quand une plante est vendue depuis longtemps, elle se trouve dans le domaine public, et aucun petit producteur ou petit laboratoire n'a suffisamment d'argent pour faire une véritable étude scientifique sur suffisamment de cas... Du coup, on est obligé de se contenter des recommandations traditionnelles.
 
Par exemple, une plante Thaïlandaise, le Butea superba, dont on utilise le tubercule, agirait sur l'érection.
En Chine, le Cordyceps Sinensis, un champignon stimulerait la fonction sexuelle des hommes et des femmes.
Au Mexique et en Amérique du Sud, le Damiana, un petit arbuste aurait des feuilles présentant une légère efficacité sur la dysfonction érectile.
Le Maca, une plante des altitudes, dans les Andes serait aphrodisiaque. (augmentation du désir ?). Mais aucune étude ne le démontre.
 
Claire : pensez-vous que ces plantes traditionnelles soient efficaces ?

Catherine : Pas tellement ou alors parce qu'on y croit par l'effet placebo. En effet, quand les laboratoires ont testé le Viagra contre l'hypertension, ils ont été étonnés de voir que les hommes ne voulaient pas rendre les comprimés restant après l'expérimentation. Parce que leurs érections fonctionnaient mieux. Alors, quand on voit un traitement traditionnel et qu'on se dit peut-être que oui il est efficace, mais peut-être que non, c'est plutôt mauvais signe.
D'autre part, quand je lis des explications sur ces diverses plantes, on présente un effet très flou, des promesses vagues. Aphrodisiaque, stimulant sexuel... Quand une substance a un réel effet, cet effet est souvent précis.
Le Viagra n'est pas stimulant sexuel ni aphrodisiaque par exemple, il facilite, et augmente simplement une érection pré-existante. Il n'agit pas sur l'énergie sexuelle ni sur le désir. Son effet est très ciblé. Quand une plante promet un peu tout, c'est souvent qu'elle ne fait pas grand chose.

D'autre part, il faut voir qu'il y a beaucoup d'argent en jeu. Quand on vend ce type de traitement, on le vend cher. Je voyais une plante en vente à 55 euros le sachet ! Donc ceux qui les vendent racontent n'importe quoi pour gagner de l'argent.

Avec un médicament, c'est cher aussi, et même beaucoup trop cher d'après moi, mais au moins l'effet est prouvé et réel.

 
Claire : Et les médicaments sur Internet ?
 
Catherine : Il faut s'en méfier comme la peste. Les médicaments actifs ont été brevetés et il n'existe pas, pour l'instant de génériques. Des études montrent que les médicaments en vente sur Internet peuvent contenir n'importe quoi, parfois du produit actif à des doses exagérées, parfois des substances toxiques. Et comme ce business malhonnête rapporte plus que la drogue et entraîne moins de risques, car les peines encourues sont plus légères, ça attire beaucoup de malhonnêtes gens !
 
Ecouter la chronique du Dr C. Solano

[audio: http://prioritesante.blogs.rfi.fr/sites/prioritesante.blogs.rfi.fr/files... dewversion:classic]

 

1 Commentaires

une correspondance et abonnement de votre magazine me serait necessaire,
J'ai perdu mon foyer a cause des troubles erectiles,
j'ai 40 ans ;que faire ou quoi utiliser comme medicamants naturels?

MAURICE

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tag HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <img> <p>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question vous est posée pour vérifier si vous êtes un humain et non un robot et ainsi prévenir le spam automatique.
Image CAPTCHA
Recopier les caractères de l'image (en respectant les majuscules, minuscules et sans espace).